Les Contamines-Montjoie, village référence dans la gestion du COVID-19

Les Contamines-Montjoie a été un des premiers villages en France touché par l’épidémie de Corona virus. Leur gestion de crise exemplaire début février lors de l’apparition des premiers cas de COVID-19 en France, avait généré les louanges unanimes de la presse, du Dauphiné Libéré au New-York Times. Aujourd’hui les Contamines-Montjoie poursuit ses actions de protection des habitants. Un arrêté vient d’être publié par Etienne Jacquet, maire de la commune, afin d’interdire la location saisonnière et l’occupation de résidences secondaires par les résidents non permanents qui n’auraient pas débuté leur confinement dans la commune.

LES PREMIERS CAS GROUPÉS EN FRANCE

Début février, la commune des Contamines-Montjoie a été l’une des premières destinations touchées par la crise sanitaire du COVID-19. A l’origine de la contamination, un touriste britannique ayant séjourné à Singapour et de passage aux Contamines, pour quelques jours de vacances avec sa famille, résidente de la commune. Tout de suite pris en main par l’Agence Régionale de Santé, ils ont tous été prélevés par des unités spéciales. 5 personnes ont été testés positives et hospitalisées à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble et tous les contacts proches ont été mis à l’isolement et finalement tous ont guéri du virus.

UNE GESTION EXEMPLAIRE

La commune a tout mis en œuvre pour gérer cette crise avec calme et responsabilité en étroite collaboration avec l’ARS et le Ministère de la Santé, en évitant le sentiment de panique générale. Les dispositifs nécessaires ont été déployés afin que la population soit constamment informée, rassurée et testée si la situation l’exigeait.

Les enfants des écoles en contact avec un des malades qui était un enfant du groupe scolaire des Contamines ont été testés, ainsi que tous ceux qui étaient en contact rapprochés ou présentant des symptômes. En dehors des 5 premiers cas détectés sur la Commune, aucune autre personne n’a été testé positive au Coronavirus.

Etienne Jacquet, Maire des Contamines, a entrepris l’ensemble de ces démarches en toute transparence, prenant régulièrement la parole sur les réseaux sociaux du village et dans les médias dans le but d’informer les habitants sur la situation et les mesures prises pour y faire face, sans rien occulter. Tous les moyens à la disposition de la commune ont été mis en œuvre pour surmonter ce qui n’était alors qu’un épisode isolé.

 

UN VILLAGE DONT LA GESTION DE CRISE EST CITEE EN EXEMPLE DANS LE MONDE ENTIER

De nombreux journalistes se sont intéressés à cette façon de s’impliquer et à l’attitude responsable du maire et de son équipe. Du Dauphiné Libéré au New-York Times en passant par de multiples TV, tous sont venus interviewer Etienne Jacquet, qui ne connait rien à la Langue de bois !

C’était le 8 février ; depuis, la situation a considérablement évolué au niveau mondial menant à une crise sanitaire inédite.

 

RESTEZ CHEZ SOI LE RAPPEL ET LES MESURES PRISES PAR LE MAIRE

Depuis le 17 mars, la France entière est en confinement. Les autorités insistent régulièrement sur la nécessité de rester chez soi. On remarque aujourd’hui un certain relâchement dans l’application de ces mesures notamment dans les stations de Haute-Savoie. Le Printemps arrivant, les vacances de Pâques également, certains ont décidé de braver ces interdictions et de profiter d’un meilleur environnement.

Le maire des Contamines-Montjoie est inquiet. Inquiet, car il voit depuis une dizaine de jours des citadins arriver en nombre. Il aurait été ravi de cet afflux en d’autres circonstances, aujourd’hui il alerte sur les dangers que cela engendre. C’est donc dans ce contexte, et toujours dans l’optique d’informer et de protéger les résidents de la commune et de manière générale, qu’il a pris hier un arrêté interdisant l’occupation des logements meublés non affectés à l’habitation principale et non occupés depuis le début du confinement, ainsi que l’interdiction des locations saisonnières afin d’inviter les vacanciers à rester chez eux pendant cette période de confinement.

Ce jour, le préfet de la Haute-Savoie a aussi publié un arrêté dans ce sens.