Ski Augmenté : Pour une pratique plus douce et durable

2,5% des vacanciers en station se blessent et s’abîment soit les genoux, le dos ou encore les chevilles chaque année. Cela représente environ 175 000 skieurs perdus et autant à reconquérir. En effet les blessures et le vieillissement sont les deux principales causes de l’abandon du ski.

Une enquête réalisée par la société JaKSports (la société qui commercialise le Ski-Mojo) démontre que le ski augmenté, nouvelle pratique consistant à utiliser des exosquelettes d’aide à l’effort, contribue à lutter contre cette érosion. Et si tous les professionnels de la montagne se mettaient à promouvoir cette nouvelle discipline ?

Déjà 6 saisons de retour d’expérience avec le Ski~Mojo

Le nombre d’utilisateurs double chaque année et l’exosquelette Ski~Mojo accompagne de plus en plus de vacanciers, des moniteurs et même quelques champions de ski. Ses adeptes affirment qu’il accroît leurs conforts tout en améliorant leurs performances et, lorsque ces utilisateurs souffrent de douleurs articulaires, le Ski~Mojo les éradique le plus souvent.

Cette amélioration de l’expérience client renforce l’attrait de la montagne, notamment pour ceux qui commençaient à perdre du plaisir ou qui ne pouvaient plus suivre leurs amis ou leur famille. À l’image du vélo à assistance électrique qui contribue à la dynamisation des saisons d’été, le Ski-Mojo prolonge l’envie de skier et de partager le plaisir des pratiques sportives en hiver

Ces éléments sont maintenant chiffrés.

QU’EST-CE QUE LE SKI AUGMENTE ?

Cette technologie connait une forte croissance dans le secteur du ski grâce à un impact immédiat sur le plaisir ressenti sur les pistes. Le Ski~Mojo est le premier exosquelette à l’origine du Ski Augmenté et plus de 90 % des personnes déclarent avoir été littéralement conquis par cet équipement après un premier essai. Ils sont également 83 % à déclarer qu’ils pourront skier plus longtemps qu’avant grâce à ce nouveau dispositif. Cette enquête détaillée réalisée sur un panel de 1000 utilisateurs du Ski~Mojo vient maintenant apporter quelques éléments chiffrés sur le comportement des skieurs augmentés (les skieurs qui utilisent un exosquelette).

LE SKI~MOJO CONTRIBUE À LIMITER L’ÉROSION :

Sans le Ski~Mojo, Auriez-vous continué à skier ?

Près d’1/4 des utilisateurs du Ski~Mojo auraient arrêté le ski sans cet équipement.

Avec 8000 utilisateurs en 2020, cela représente déjà 2000 pratiquants de plus qui continuent à passer leurs vacances à la montagne alors qu’ils auraient sinon abandonné le ski !

À ceux-ci se rajoutent 57 % des utilisateurs (plus de 4500 skieurs) qui affirment que sans ce matériel ils auraient réduit leur pratique et donc leur présence en station.

UNE TENDANCE AMENÉE À S’ACCÉLERER

Même si cette contribution à la fréquentation de la destination Montagne en hiver est encore symbolique, ces éléments ne peuvent que se renforcer dans un avenir proche. En effet, avec une croissance moyenne de 80% chaque année du nombre de skieurs augmentés, ce sont plus de 50 000 personnes qui pourraient être équipées d’ici 2025 et donc 12 500 skieurs fidèles qui pourraient être conservés par les stations.

À noter que les skieurs augmentés utilisateurs du Ski~Mojo skient majoritairement de 2 à 4 semaines par an (26 jours en moyenne). Il s’agit d’une clientèle importante à conserver.

Ainsi, et même si le combat pour convertir de plus en plus de jeunes vers le ski doit continuer et se renforcer, le Ski Augmenté, au travers du Ski~Mojo par exemple, est un nouvel outil qui peut être utilisé par les stations pour conserver plus longtemps une clientèle amoureuse du ski, qui vient souvent en famille et qui prend plaisir à transmettre la passion du ski et l’amour de la montagne aux jeunes générations.

LES RAISONS DU SUCCES : UN PLAISIR RETROUVÉ !

La recherche du confort et l’amélioration de la sécurité sont désormais certains des marqueurs leurs plus importants pour les vacanciers. Les chiffres montrent que le Ski~Mojo contribue largement à cette amélioration de l’expérience client sur la neige mais aussi pour l’après-ski.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *