Trois lieux à ne pas manquer durant une escapade dans les Hautes-Pyrénées

Les Hautes-Pyrénées constituent un département français, de la région d’Occitanie. Elles s’étendent sur une superficie de 4 464 km2 pour une population d’environ 227 829 habitants. En outre, des zones naturelles caractérisent le paysage des Hautes-Pyrénées comme les coteaux et les plaines. Mais, il y a aussi la montagne et ses vallées qui recouvrent au sud la moitié du territoire du département. Elles forment une barrière entre la France et l’Espagne. Durant une escapade aux Hautes-Pyrénées, trois endroits méritent des détours.

La route des lacs de haute montagne et la réserve naturelle

La route des lacs de haute montagne traverse des décors incroyables au sein de la réserve naturelle nationale du Néouvielle. Cette dernière propose des myriades de lacs, de chapelet de miroirs azurés, de prairies et de rhododendrons. De plus, les voyageurs pourront y voir des renards solitaires, des isards, des marmottes, des vautours fauves, des gypaètes barbus… Par ailleurs, la réserve offre une opportunité d’aventure. Il y a le lac Orédon qui permet aux touristes d’admirer un paysage époustouflant. Il est situé au pied du pic du Néouvielle et constitue un point de départ pour une balade en famille. Viennent ensuite les lacs Aumar et Aubert, ils culminent respectivement à 2 198 m et 2 150 m d’altitude. Ils sont allongés au milieu des pelouses avec des gammes de vert et de bleu turquoise. Ils donnent un décor idyllique qui incite les promeneurs à flâner le long de leurs berges.

Admirer la vue sur le canyon d’Añiscolo et faire d’incroyables randonnées

Le canyon d’Añiscolo constitue l’un des itinéraires spectaculaires à ne pas manquer lors d’un voyage aventure aux Hautes-Pyrénées. Pour accéder ce site, il faut emprunter une petite route étroite et sinueuse. Elle pénètre dans un chaos de roche et de pins à crochets, le long du Rio. Depuis le col, on obtient une vue magnifique sur la faille du canyon et le sommet du Mont-Perdu. Ce circuit permet également d’observer un univers karstique de parois qui se referment sur elles-mêmes. Cela crée notamment d’étroits canyons et des bassins naturels. Par ailleurs, de belles balades sont aussi possibles dans le coin. Une escapade somptueuse pourrait amener jusqu’à la Ermita de San Urbez. Durant la promenade, on rencontre notamment de petits ponts à franchir, des eaux vertes et turquoise. En outre, le canyon est traversé par le Rio Bellos qui crée d’étonnants bassins naturels. Les randonneurs peuvent s’y baigner et s’y rafraîchir.

À la découverte du Trou de Toro et l’incroyable phénomène naturel

Le Trou de Toro se trouve au pied de l’Aneto, le plus haut sommet des Pyrénées avec 3 404 m d’altitude. Il s’agit d’un gouffre d’une quarantaine de mètres de profondeur. Les eaux de la fonte des glaciers de l’Aneto y plongent et s’y rejoignent. Elles s’infiltrent puis disparaissent ensuite dans la terre pour réapparaître plus loin dans le Val d’Aran. Avant d’atteindre ce point, elles effectuent un parcours souterrain de plus de 3 km. Ces eaux aboutissent finalement pour devenir Garonne, l’un des fleuves les plus impressionnants de France. Par ailleurs, pour accéder le Forau de Aigualluts, il faudra faire une randonnée à pied, plutôt facile et agréable. Au cours de la balade, les touristes découvriront les sommets ainsi que des paysages fleuris et boisés. Le Trou de Toro constitue un lieu parfait pour contempler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *